logo TECTONIQ
bandeau TECTONIQ

Légende


Acteurs ayant réalisés les entretiens
Acteurs n'ayant pas participé aux entretiens

Acteurs reçus aux entretiens
Acteurs ayant participé aux entretiens

Cartographie générale des flux de données entre les 9 acteurs interrogés

Acteurs par type de patrimoine
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Analyse:

La carte ci-contre montre une cartographie issue de neuf entretiens semi-directifs réalisés auprès d'acteurs disposant de patrimoine patrimonialisé dans la Métropole Européenne de Lille.

Différents types de structure ont été interrogés. Des musées avec La Manufacture de Roubaix, le musée d'Art et d'Industrie André Dilligent (La Piscine) et le museum d'histoire naturelle de Lille; des centres de documentation et une bibliothèque comme le Service Commun de la Documentation de l'Université Lille 3 et la Bibliothèque Numérique de Roubaix; une association qui fédère des acteurs du patrimoine industriel dans le Nord-Pas de Calais : PROSITEC; un laboratoire de recherche : l'IRHIS, un département de la MEL : le service de l'urbanisme et un acteur institutionnel indépendant : l'Institut National de l'audiovisuel Nord.

Les acteurs interrogés sont représentés en bleus sur le graphe. La diversité des neufs acteurs interrogés reflètent celle de l'ensemble des acteurs disposant de patrimoine patrimonialisé sur l'industrie textile dans notre corpus.

Les liens courbés entre les acteurs représentent des liens d'échange, de partenariat de travail mais aussi d'utilisation de données entre ces acteurs.

La taille d'un noeud (acteur) est proportionnelle au nombre de liens entrants et de liens sortants. Par exemple sur la carte, l'IRHIS est le plus gros noeud avec 17 liens entrants et sortants (15 sortants et 2 entrants).

Il est intéressant de regarder les liens entrants des noeuds, c’est à dire le nombre de fois qu’un site web est cité par d’autres.

Légende


Acteurs ayant réalisés les entretiens
Le rang sur ce graphe indique le nombre de liens entrants que reçoit chaque acteur

Cartographie des liens entrants des acteurs interrogés

Acteurs par type de patrimoine
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Analyse:

La taille des noeuds est un indice de l’autorité de chaque acteur; plus un nœud est cité, plus les autres nœuds reconnaissent son intérêt

Le musée La Piscine semble être l'acteur le plus reconnu avec 6 liens pointants vers lui. Cet acteur fonctionne beaucoup en réseau avec les autres acteurs de la ville dans laquelle il est implanté : Roubaix. C'est pourquoi on constate que La Manufacture et la Bibliothèque Numérique aussi basés à Roubaix, sont les deux autres acteurs recevant le plus de liens. Ces trois structures travaillent main dans la main, s'échange du contenu de manière régulière.

Par exemple, au musée de La Manufacture, des vidéos sur le parcours muséale, montrent des entretiens recueillis auprès d'anciens ourvirers textiles. Ces vidéos sont consultables sur la portail de la Bibliothèque Numérique de Roubaix. La Manufacture a également développé une application "Comprendre l'aventure textile" grâce au fonds des images de l'INA, d'où ces liens. Il en est de même avec la Bibliothèque Numérique de Roubaix. Ayant pour mission de reconstituer l'histoire locale de Roubaix, le portail fédère de nombreuses ressources de la ville et utilise donc des données de ces acteurs concernés.

PROSITEC est également un acteur majeur qui fédère autour de lui de nombreux acteurs dans le NPDC. Il a mis en place un réseau appelé le "club textile" auquel appartienne 2 acteurs interrogés : La Manufacture et le musée La Piscine.

Les Archives Nationales du Monde du Travail ont également été citées 3 fois. L'IRHIS, La Manufacture et le musée La Piscine se tournent souvent cet organisme pour leur besoin en information (exposition, enrichissement de Bases de données etc.

Remarquons que 3 acteurs interrogés n'ont pas été cité : Service de l'urbanisme de la MEL, le Museum d'histoire naturelle (MHN) de Lille et le Service de Documentation de Lille 3. En interrogeant ces 3 acteurs, nous nous sommes aperçus que tous fonctionnaient de manière autonome sans avoir le besoin d'utiliser des données d'autres acteurs. Cela peut s'expliquer par le fait que ce sont des acteurs ayant seulement une petite partie de leurs fonds qui traitent du patrimoine de l'industrie textile. Par exemple le service de l'urbanisme de la MEL, dans le cadre de son travail sur le PLU dispose de quelques fiches de bâtiments d'usine ayant auparavant été des usines textiles, mais ce service ne va pas entreprendre de faire des recherches informationnelles pour agrémenter ces fiches. Cela ne signifie pas pour autant qu'ils n'ont pas connaissance d'acteurs disposant de données sur la patrimoine de l'industrie textile sur le territoire de la MEL. Cela peut se voir grâce à la cartographie suivante qui représente les liens sortants.

Légende


Acteurs ayant réalisés les entretiens
Le rang sur ce graphe indique le nombre de liens sortants de chaque acteur

Cartographie des liens entrants des acteurs interrogés

Acteurs par type de patrimoine
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Analyse:

Contrairement à la carte ci-dessus, la carte ci-contre montre les liens sortants de chaque acteurs, c'est à dire chaque fois qu'un acteur mentionne un autre acteur.

L'IRHIS et PROSITEC sont en tête avec respectivement 15 et 10 liens pointant vers d'autres acteurs. L'IRHIS dans le cadre de son activité de recherche travaille avec de nombreux acteurs : groupe de travail, partenariat, échange de newsletter, participation à des projets communs, membre de comité scientifique. L'IRHIS va à la fois chercher l'information auprès des acteurs pour les enseignants chercheurs, ses bases de données et en échange, les acteurs viennent les consulter pour un projet etc.

PROSITEC est une association d'un association et regroupe notamment via son club textile 12 acteurs sur cette thématique dans le NPDC, d'où ces liens.

La Bibliothèque numérique de Roubaix a la volonté de moissonner au maximum des contenus traitant de l'histoire locale de Roubaix, d'où les nombreux liens qu'elle entretient avec les acteurs locaux mais aussi avec des acteurs nationaux : la BNF avec Galicaa, le moteur de recherche "culture" du Ministère de la Culture et de la Communication.

Le musée de la piscine fait également parti de nombreux projets d'où son rang de 7.

Le service de l'urbanisme de la MEL et le SCD de Lille 3 font quant à eux peu référence à d'autres acteurs car ces structures travaillent de manière assez autonome. En particulier le service de l'urbanisme qui est le seul à disposer de compétences pour le PLU sur le territoire de la MEL.

Conclusion:

Ces entretiens nous ont permis de voir de quel ordre était les échanges de données entre les acteurs du NPDC disposant de patrimoine sur l'industrie textile. Pour la majorité des acteurs intérogés, ils ont connaissance des données disponibles sur cette thématique autre que dans leur structure. La plupart font parti de réseau professionnel en particulier les musées. Cependant, dans le cadre de leurs travaux sur ces thématiques du textile, tous ne cherchent pas à utiliser des données d'autres acteurs.

Grâce à ces entretiens, nous avons pu identifier 8 nouveaux acteurs que les outils de crawl automatique ne nous avaient pas permis de trouver ou que nous semblions pas pertinents de prendre en compte sur notre domaine traité. Nous pouvons citer La Maison du Patrimoine à Avesnes les Aubert, Union Régionale des Industries de la Confection / Unimaille, l'entreprise Tissage Art de Lys, Patrimoine Histoire Etude du Repassage (PHER), Association de Préfiguration du Musée du Sous-vêtement (APMSV), European Textile Collectivities Association (ACTE), Musée de la rubanerie de Comines et le réseau des médiathèques de Lille.

Le crawl automatique à ses limites, d'autant plus qu'il ne permet de trouver uniquement des acteurs disposant de site web. Or, il y a encore des structures qui ne disposent pas de site. Des entretiens comme nous en avons menés ici, permettent de compléter et d'être plus exhaustif sur un territoire d'étude.